Les signes et symptômes d’une intolérance alimentaire

Un débalancement neurologique au niveau du cerveau se produit quand un hémisphère fonctionne moins bien que l’autre. Cela peut entraîner des intolérances alimentaires ce qui est encore plus commun lorsque le débalancement se produit au niveau de l’hémisphère droit puisqu’il est impliqué dans la réponse immunitaire et l’inflammation. L’augmentation de la réponse immunitaire causé par un débalacement neurologique augmente alors la réponse de stress physiologique interne ce qui occasionne l’inflammation chronique provoquant ainsi une faiblesse dans la perméabilité intestinale qui se change en multiples intolérances ou sensibilité alimentaires.  De l’autre côté, une intolérance alimentaire peut aussi être à l’origine du débalancement neurologique puisque l’intestin étant le 2e cerveau, les deux sont directement reliés. Alors l’inflammation intestinale provoquée par les intolérances empêchera la bonne absorption des nutriments amenant un déficit nutritif au niveau des neurones cérébrales. C’est alors une roue qui tourne sans fin! Les intolérances alimentaires vont aggraver les problèmes chez l’enfant qui souffre déjà de problèmes neuro-développementaux et même parfois être à l’origine de ses problèmes.

Symptômes d’intolérances alimentaires

  • Comportement agressif
  • Énurésie
  • Congestion nasale ou écoulement chronique
  • Fatigue
  • Irritabilité ou crises
  • Difficulté de concentration ou d’attention
  • Impulsivité
  • Maux de tête et migraines
  • Maux de ventre, constipation ou diarrhée
  • Hyperactivité
  • Difficultés d’apprentissage
  • Lenteur mental
  • Douleurs et raideurs dans les jambes
  • Teint pâle
  • Cernes en dessous des yeux
  • Agitation du sommeil, réveils fréquents ou terreurs nocturnes

Dépendance: un cercle vicieux

Habituellement l’aliment favori de votre enfant est celui auquel il est le plus sensible. Les intolérances alimentaires, une mauvaise digestion et une perméabilité intestinale peuvent causer des réactions chimiques, incluant la production d’opiacé une substance associée aux dépendances. Cette nourriture contient habituellement, des produits laitiers et/ou du gluten comme le lait, le fromage, le pain, les pâtes, la pizza, etc.

Une intolérance alimentaire n’est pas une allergie

Il y a une grande différence entre une intolérance alimentaire et une allergie alimentaire. L’allergie est plus expéditif et survient dans les minutes ou les heures qui suivre l’exposition résultant en symptômes comme un rash cutané, écoulement des yeux, vomissement important ou même un choc anaphylactique et doit être traité médicalement. Seulement 10% des enfants avec un débalancement neurologique vont avoir ce type de réactions. Par contre, 85% d’entre-eux vont avoir des intolérances alimentaires qui ne produiront pas de réactions allergiques avec des symptômes physiques. À la place, l’inflammation intestinale s’installera de façon graduelle résultant en symptômes subtils au niveau mental ou comportemental qui peuvent survenir de 6 heures à 3 jours après la consommation de l’aliment.

Il est important de comprendre que les intolérances alimentaires sont des réponses anormales du corps. Pour survenir, 2 systèmes doivent fonctionner de façon inapproprié: le système digestif et le système immunitaire. Pourquoi ces deux systèmes sont dysfonctionnels? Quel est le lien entre les deux? Le cerveau!

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s